Source : CNESST

Société de protection des forêts contre le feu

Grandes entreprises
Autres services commerciaux et personnels
Saguenay―Lac-Saint-Jean

Cabine pour tester les motopompes

Problème à résoudre

Il est important de tester les motopompes pour s’assurer de leur bon fonctionnement lors d’incendies de forêt. La tâche était pénible car, beau temps, mauvais temps, elle devait se faire à l’extérieur en raison des gaz d’échappement toxiques. De plus, la manipulation de l’équipement (près de 30 kg), le bruit des pompes (plus de 110 dB),  les vibrations et les postures contraignantes pouvant occasionner des blessures de type musculosquelettique ajoutaient à la pénibilité.

Mesures préventives et résultats

Un mécanicien, soutenu par des agents de protection et des collègues de l’entrepôt, a mis au point une cabine insonorisée et ergonomique pour tester les performances des motopompes. La cabine a été aménagée dans un local qui lui est propre. Elle contient une table ajustable en hauteur munie d’amortisseurs qui éliminent les vibrations, et un système d’évacuation des gaz fait en sorte que les motopompes ne peuvent pas démarrer s’il n’est pas en fonction. La cabine peut accueillir de 300 à 1 000 motopompes chaque année. L’idée pourrait être reprise partout où des tests d’équipement doivent être effectués.