Source : CNESST

Olin Canada ULC

Grandes entreprises
Industrie chimique
Mauricie et Centre-du-Québec

Problème d’ergonomie sur la trémie d’alimentation de sel

Problème à résoudre

L’alimentation de sel au dissoluteur se fait à l’aide d’un camion chargeur. Comme le sel est humide, celui-ci collait sur les parois des trémies en acier et formait des plaques de sel très dures. Le chauffeur devait donc monter sur la passerelle afin de frapper les morceaux coincés avec une perche de 10 pieds pour décoller le sel des parois. Cette manœuvre entraînait des risques de troubles musculosquelettiques (TMS). De plus, le bruit provenant des vibreurs pneumatiques qui devaient fonctionner toute l’année pour éviter que le sel colle dépassait les normes de 90 décibels .

Mesures préventives et résultats

Pour éliminer l’utilisation de la perche et réduire le bruit, des feuilles de téflon ont été installées sur les parois internes de la trémie pour empêcher le sel de coller sur les parois d’acier et faciliter sa descente le long des parois vers le convoyeur. Le sel ne restant plus collé, les risques de TMS sont éliminés puisque le travailleur n’a plus à utiliser la perche. De plus, les vibreurs bruyants peuvent être arrêtés lorsque la température est supérieure à -5 degrés Celsius. Les travailleurs n’ont plus à porter de protections auditives lorsque les vibreurs ne sont pas en fonction.