Source : CNESST

La Fabrique de Matelas

Petites et moyennes entreprises
Industrie du meuble
Yamaska

Protection de la scie à onglet

Problème à résoudre

La coupe de différents morceaux de bois avec la scie à onglet comportait un risque de coupure ou d’amputation des doigts. L’employé devait positionner la pièce de bois, puis la maintenir manuellement lors de l’activation de la scie. Fréquemment utilisée, cette scie présentait des risques qui pouvaient augmenter en fonction du nombre de pièces à couper.

Mesures préventives et résultats

Après avoir identifié les dangers potentiels de la scie à onglet, les travailleurs ont conçu et installé un vérin pneumatique qui permet de maintenir fermement la pièce de bois sans assistance manuelle. L’opérateur garde ses deux mains loin du tranchant de la lame, puisqu’il doit activer le vérin pneumatique d’une main et démarrer la scie de l’autre. Il est obligé de garder la main sur l’actionneur pour que le vérin soit engagé et que la scie puisse démarrer. Cette protection de la scie à onglet rend donc l’usage de l’outil complètement sécuritaire.