Source : JELD-WEN, Division Donat Flamand

Jeld-Wen, Division Donat Flamand

Grandes entreprises
Industrie du bois (sans scieries)
Chaudière-Appalaches

Analyse ergonomique de l’ensemble des postes de travail

Problème à résoudre

La chaîne de production de portes et de fenêtres comporte plusieurs postes impliquant des tâches fréquentes qui entraînent des lésions associées à des troubles musculo-squelettiques. Avant la mise en place des plans de rotation résultant des analyses ergonomiques, l’entreprise avait enregistré, entre 2010 et 2014, 17 cas de tendinites et 7 cas d’épicondylites. Des lésions attribuables aux tâches fréquentes pouvaient apparaître, et elles n’étaient pas liées à un manque d’expérience ou à l’âge des travailleurs. Le personnel voulait instaurer des plans de rotation, mais la quantité de postes différents était tellement élevée qu’il ne savait pas par où commencer.

Mesures préventives et résultats

L’équipe a mis en pratique les concepts de la méthode QEC (Quick Exposure Check).  Le plan de rotation fait ressortir les opérations présentant le plus grand risque de blessures musculo-squelettiques et établit des mesures pour apporter les correctifs. Ainsi, le risque de tendinites et d’épicondylites est grandement réduit. Certains chariots de manutention ont aussi été améliorés par l’ajout de téflon et de rouleaux à l’intérieur. Des rouleaux ont également été ajoutés sur les tables élévatrices. La culture de la polyvalence est maintenant instaurée parmi les travailleurs, ce qui n’était pas le cas chez les travailleurs avec plus d’ancienneté.