Source : Martine Valcourt, CNESST

Commission scolaire Harricana – Polyvalente La Forêt

Organismes publics
Enseignement et services annexes
Abitibi-Témiscamingue

Vérificateur de douche d’urgence corporelle

Problème à résoudre

Avant la mise en place du nouveau vérificateur de douche d’urgence corporelle, les techniciens et travailleurs devaient tenir, d’une main, une chaudière de 20 litres en équilibre sur leur épaule et, de l’autre main, actionner le levier ouvrant la douche.La chaudière devenait rapidement très lourde et devait être maintenue en équilibre par le technicien pendant qu’il refermait la valve. Les travailleurs pouvaient échapper la chaudière pleine, en risquant de se blesser, sans compter les efforts asymétriques et hors centre de gravité exigés d’eux durant l’exécution de cette tâche.

Mesures préventives et résultats

Pour ces douches, la norme ANSI Z358.1 (2009) exige un débit minimal de 75,7 l/min, une température entre 16°C et 38°C, ainsi qu’une vérification périodique. Le baril récepteur a donc été gradué et un thermomètre de piscine, intégré au baril. Un tuyau télescopique muni d’un entonnoir a été fixé sur le baril récepteur, et ce dernier, sur des roulettes robustes. De plus, un robinet de vidange a été fixé à la base du baril. Les résultats observés démontrent une grande facilité d’utilisation pour effectuer les vérifications; la proximité de l’équipement encourage la vérification; et le fait que les aides à la mesure soient attachées à l’appareil garantit une vérification complète à tout coup.