Source : Patrick Bourdages, CNESST

Glencore Canada Corporation – Mine Matagami

Grandes entreprises
Mines, carrières et puits de pétrole
Abitibi-Témiscamingue

Déclaration des conditions dangereuses (passés proches)

Problème à résoudre

La sous-déclaration de situations considérées comme des « quasi-accidents » ou des « passés proche » posait problème. Les travailleurs se trouvaient trop souvent dans des situations qui pouvaient entraîner une blessure. Or, même en étant au courant d’un danger potentiel, la structure en place ne favorisait pas la déclaration de ces « passés proche ». Plusieurs actions avaient été entreprises à ce sujet, mais elles ne permettaient pas de centraliser l’information pour bien analyser les manques et les faiblesses en matière de système de déclaration des « passés proche » et, ainsi, de bien répartir les efforts pour améliorer ce système.

Mesures préventives et résultats

Instauré dans les premiers mois de l’année 2017, le programme mis en place a pour objectif de promouvoir les bonnes pratiques en matière de santé et de sécurité du travail (SST). Il motive les employés à déclarer, sur des « coupons de conditions dangereuses », les conditions à risque et les « passés proche ». Pour qu’un coupon soit valide, une action immédiate doit être entreprise par le déclarant. Les superviseurs peuvent aussi engager d’autres actions, et de l’information est systématiquement offerte aux employés. Le programme permet de mesurer les efforts de façon proactive, et cela influence grandement la culture SST de l’entreprise.