Source : Charlotte Sonntag, CNESST

Centre de la petite enfance L’Oasis des enfants

Organismes publics
Services médicaux et sociaux
Montréal

Réaménagement de la pouponnière

Problème à résoudre

La pouponnière de ce centre de la petite enfance n’était pas ergonomique. En effet, après deux arrêts de travail d’éducatrices à la pouponnière, les membres de l’équipe ont reçu une formation sur les maux de dos. L’équipe et le formateur ont ensuite formulé des suggestions. On a constaté que les tâches des éducatrices exigent qu’elles lèvent plus de 2 000 livres par jour au total. Par exemple, les éducatrices devaient soulever les poupons pour le diner et les deux collations, puisque les chaises d’enfants étaient fixées au mur. Elles devaient aussi s’étirer pour prendre les bébés dans les parcs. Il y avait donc des risques de troubles musculosquelettiques.

Mesures préventives et résultats

La pouponnière a été réaménagée de façon à simplifier les tâches des éducatrices et à réduire les risques ergonomiques. La table à langer est maintenant munie d’une échelle pour les enfants et de roulettes pour faciliter le déplacement ; le réfrigérateur a été placé ailleurs ; les bancs pour bébés sont maintenant posés sur une table pour libérer de l’espace de rangement et rendre la hauteur adéquate. Finalement, le parc traditionnel a été remplacé par un parc « porte-piano », qui permet aux éducatrices de créer leur propre configuration sans forcer, et les enfants n’ont plus besoin d’être soulevés pour entrer dans le parc et en sortir.