Source : Mathieu Papineau, CNESST

Centre de formation des métiers de l’acier

Organismes publics
Enseignement et services connexes
Montréal

Technique de travail pour le montage d’échafaudages à rosette suspendue

Problème à résoudre

La procédure pour monter les échafauds à rosette suspendue est complexe et très exigeante physiquement. Les rares travailleurs qui sont capables d’effectuer cette procédure doivent se tenir en équilibre sur la rosette et porter à bout de bras un longeron pouvant mesurer jusqu’à 10 pieds. Lorsqu’ils barrent le longeron, les travailleurs doivent se tenir sur un pied seulement et s’appuyer sur la rosette pour garder leur stabilité. Pour retirer la barrure, ils doivent s’agenouiller sur le longeron et frapper avec un marteau sur le dessous de la barrure qui est à leurs pieds. La technique est longue, pénible et peu efficace, et les risques de blessure grave, d’ecchymose et de chute sont très élevés.

Mesures préventives et résultats

Des enseignants, en collaboration avec la direction, ont allongé le poteau vertical et ajouté deux extensions horizontales pour permettre aux travailleurs d’y poser leurs pieds. La rallonge et les deux extensions sont placées sur la barre verticale avant que celle-ci soit installée sous la plateforme de départ. Les travailleurs peuvent donc descendre et mettre un pied sur chaque extension pour plus de stabilité. Lorsque l’échafaud doit être démonté, ils n’ont plus besoin de s’agenouiller en équilibre sur le longeron ; ils n’ont qu’à se pencher à la hauteur de leur genou pour frapper sur la barrure. Les risques de blessure et de chute sont donc considérablement réduits.