Source : Centre de conservation de la biodiversité boréale de Saint-Félicien

Centre de conservation de la biodiversité boréale de Saint-Félicien

Organismes publics
Autres services commerciaux et personnels
Saguenay―Lac-Saint-Jean

Installation de contrepoids à glissière pour les trappes des animaux

Problème à résoudre

Le Centre de conservation de la biodiversité boréale de Saint-Félicien est un jardin zoologique présentant plus de 1 000 animaux. Lorsque les gardiens animaliers transféraient les animaux d’enclos, ils ouvraient différentes trappes en grillage métallique. Celles de l’enclos des tigres sont les plus grosses et mesurent 1,22 m sur 1 m. Elles étaient actionnées par un système de poulies avec câble d’acier. Le gardien animalier devait utiliser le poids de son corps afin de la soulever en forçant avec les bras au-dessus des épaules, ce qui pouvait engendrer des blessures, en plus du risque d’échapper la trappe sur l’animal.

Mesures préventives et résultats

À la demande des gardiens animaliers, un contrepoids a été installé, mais le câble était trop long, et lorsque l’on échappait le câble, le gardien pouvait se faire frapper par le contrepoids. En s’inspirant d’un modèle observé dans un autre zoo, un plan a été soumis au mécanicien-soudeur, qui a réussi, après plusieurs prototypes, à concevoir un contrepoids à glissière performant qui requiert peu d’entretien. Le travail est désormais moins difficile et plus rapide. Il est aussi plus sécuritaire pour le travailleur et les animaux.