Source : Joëlle Harrisson, CNESST

Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue

Organismes publics
Enseignement et services annexes
Abitibi-Témiscamingue

Boîtes pour granulat dans le département de génie civil

Problème à résoudre

Dans le département de génie civil, on utilise du granulat, soit du gravier de trois tailles différentes (5/20; 5/14; sable à béton) et qu’on entrepose au laboratoire dans six boîtes de distribution en bois. Pour remplir ces boîtes, on devait aller chercher le granulat en vrac chez l’entrepreneur, le mettre dans des chaudières de 20 litres en se servant de pelles, revenir au laboratoire pour soulever les chaudières, tâche qui nécessitait deux employés, et vider le contenu des chaudières dans les boîtes. Cette opération se faisait une fois par année et demandait beaucoup d’efforts physiques pour remplir et soulever les chaudières.

Mesures préventives et résultats

La conception d’un système de manipulation, qui comprend l’ajout d’une porte de garage et la construction de trois nouvelles boîtes pour granulat déplaçables au moyen des fourches de la mini-chargeuse, a permis d’améliorer les conditions de travail du technicien et de l’opérateur, qui ont moins d’efforts physiques à fournir et d’opérations manuelles à effectuer. De plus, cette innovation libère de l’espace dans le laboratoire, puisque l’espace d’entreposage intérieur nécessaire a été réduit de moitié. Elle a aussi permis d’éliminer les risques de blessure au dos et de troubles musculosquelettiques pour le technicien, grâce à une diminution de la fréquence du transport de charges lourdes.