Source : Bois d’ingénierie Résolu-LP II

Bois d’ingénierie Résolu-LP II

Petites et moyennes entreprises
Industrie du bois (sans scieries)
Saguenay―Lac-Saint-Jean

Bras de maintien hydrolique

Problème à résoudre

L’entreprise produit des poutrelles de plancher. Chaque changement de format (au moins 4 fois par quart de travail) nécessite un arrêt d’environ 20 minutes pour cadenasser la machine afin de déplacer manuellement les 8 tiges qui maintiennent les poutrelles en place. Cette manœuvre exposait le travailleur à un risque de chute, car il devait grimper entre les parties de l’équipement pour atteindre les tiges de maintien retenues par des goupilles et les changer de position. Une erreur de cadenassage pouvait aussi entraîner le redémarrage accidentel de la machine, ce qui risquait de s’avérer fatal pour le travailleur.

Mesures préventives et résultats

La direction, une équipe de la mécanique et l’opérateur du poste ont mis en place une solution. Les tiges de maintien des poutrelles sont désormais fixées à un arbre de transmission relié au système hydraulique de la machine. L’opérateur peut donc ajuster les tiges depuis sa console d’opération. La tâche est maintenant entièrement automatisée ; l’ajustement est plus rapide et sans risque.