Source : Charles Rivest, CNESST
Lauréat national Or

Biovac System inc.

Petites et moyennes entreprises
Autres services commerciaux et personnels
Montréal

Capteur à la source de poussières contaminées ou non

Problème à résoudre

Des poussières se dispersaient lors d’échantillonnages sur des matériaux susceptibles de contenir de l’amiante ou d’autres contaminants ou lors du perçage dans différents matériaux tels que le bois, le ciment et le gypse. Cela pouvait causer une contamination croisée. De plus, les travailleurs contrôlaient les poussières à l’aide d’un aspirateur muni d’un filtre HEPA. Le travail était plus long et plus ardu puisqu’il fallait deux travailleurs pour manipuler l’aspirateur. L’un devait tenir l’appareil alors que l’autre perçait le trou. Les travailleurs devaient également prendre des échantillons à la verticale, par exemple sur un plafond, ce qui pouvait occasionner des troubles musculosquelettiques.

Mesures préventives et résultats

Les travailleurs et l’employeur ont fabriqué un capteur de poussières à la source. Ce capteur permet de faire l’échantillonnage et de capter les poussières simultanément. Les travailleurs posent le capteur sur le mur ou le plafond, démarrent l’aspirateur, percent le trou et nettoient le capteur selon les protocoles. Cet outil translucide permet de percer des trous de différentes dimensions et de voir parfaitement le point de perçage. Depuis la mise en place de cette innovation, les travailleurs sont protégés contre les poussières de contaminants puisque la barrière étanche et la force de succion permettent de l’aspirer complètement. Les troubles dus à une mauvaise ergonomie sont aussi réduits.