Source : Marie-France Roulier

ArcelorMittal produits longs Canada – Aciérie Contrecœur-Ouest inc.

Grandes entreprises
Première transformation des métaux
Longueuil

Protection sur la scie à maçonnerie

Problème à résoudre

Les opérateurs de la scie à maçonnerie sont susceptibles d’être en contact direct avec la lame durant les opérations de coupe de la brique, car la lame n’est pas recouverte d’un protecteur. En premier lieu, l’employeur fait appel à un sous-traitant pour obtenir un projet clé en main afin que la scie soit sécuritaire pour les travailleurs. Or, les modifications apportées à la scie ne sont pas optimales puisque les ajustements faits ne protègent pas complètement les opérateurs. Les risques de lacération et d’amputation pour les utilisateurs sont toujours présents malgré l’intervention d’une firme externe.

Mesures préventives et résultats

Qu’à cela ne tienne, l’employeur et les travailleurs du service décident de s’inspirer des modifications réalisées sur la scie et mettent sur pied un système de protection de la zone dangereuse sur la scie à maçonnerie. Deux boutons sont montés à l’extrémité des poignées pour le démarrage de la scie. Une pédale au sol sert au déplacement de la scie sur un axe vertical puisque les mains sont occupées et un frein moteur est ajouté pour davantage de protection en cas de relâche de la commande à double action. Le risque d’amputation, de lacération et de contusion est maintenant contrôlé.