Source : Aluminerie Alouette

Aluminerie Alouette

Grandes entreprises
Aluminerie
Côte-Nord

Nouvelle méthode d’intervention pour le traitement des effets d’anodes

Problème à résoudre

Le procédé d’électrolyse induit le dégagement de gaz sous les anodes, ce qui occasionne un phénomène isolant qui provoque l’effet d’anode. Généralement, cela se résorbe automatiquement, mais parfois, un effet d’anode dit « impossible » survient. Près de 9 000 fois par an, les travailleurs devaient insérer des perches de bois dans les matières en fusion à 965 °C pour faire évacuer les gaz isolants qui se forment sous les anodes.  Ils s’exposaient ainsi à des risques de brûlure malgré leurs vêtements ignifuges.

Mesures préventives et résultats

Une nouvelle méthode d’intervention manuelle sur l’ordinateur qui manipule la cuve d’électrolyse a été mise au point. L’ajustement temporaire de certains paramètres, comme les mouvements du cadre de la cuve, permet d’évacuer les gaz. Cette méthode pour le traitement de l’effet d’anode impossible se fait désormais sans perche et sans exposition des travailleurs à des risques.