Source : Alcoa – Aluminerie de Deschambault S.E.C.

Alcoa – Aluminerie de Deschambault S.E.C.

Grandes entreprises
Production d'aluminium de première fusion
Capitale-Nationale

Méthode de travail sécuritaire pour travailleur au sol dans des zones de coactivité

Problème à résoudre

La coactivité entre un véhicule industriel et un travailleur au sol expose ce dernier au risque d’être heurté par le véhicule. Pour contrôler ce risque, des passages réservés pour les piétons, une règle de conduite de base ainsi que l’utilisation de certains dispositifs technologiques, notamment une caméra et une alarme de recul sur les véhicules, étaient en place. Toutefois, un accident a démontré l’importance de faire la distinction entre le piéton et le travailleur au sol, c’est-à-dire celui qui a à effectuer une tâche dans l’usine dans la même zone où il y a circulation de véhicules.

Mesures préventives et résultats

Chacune des zones de l’usine a fait l’objet d’une analyse exhaustive des risques concernant la coactivité. Dans les zones où l’élimination n’était pas possible, trois règles d’or font maintenant mot d’ordre : zones de travail clairement identifiées et délimitées; procédures pour véhicules/travailleurs entrant, sortant ou circulant dans une zone de travail; espaces sécuritaires présents et bien identifiés. Parmi les nouvelles mesures, on compte notamment des barrières contrôlées et des passages identifiés par des lumières DEL au sol. Aussi, tous les véhicules industriels sont maintenant munis de systèmes de détection électronique de travailleur au sol ainsi que de lumières directionnelles bleues.